Le Tetris amoureux de Marion Favry – Critique

1
742

En octobre, Marion Favry nous livrait ses conseils d’écriture pour la Nouvelle érotique. Depuis, l’écrivain a publié son second roman Le Tétris amoureux et c’est Camille, lecteur du blog qui s’est livré au jeu de la critique. Découverte !

Critique du Tétris amoureux par Camille

Le tétris amoureux est le deuxième roman de Marion Favry après S’occuper en t’attendant. Cette fois-ci l’héroïne n’est pas occupée par un homme marié mais par deux !

Entre les aventures avec Théo et Louis se glissent également des histoires épisodiques avec des amants de passage mais aucune ne s’inscrit dans la durée.

Dans le méandre des relations, l’enfance de l’auteure surgit aussi par surprise pour le lecteur mais toujours à point nommé.

Ainsi nous nous retrouvons au milieu des questionnements divers sur la relation mère-fille, l’adultère et l’amour.

L’écriture toujours fine et sérieuse est ponctuée de notes d’humour. Entre pornographie, sentiments et psychologie, un style Marion Favry vient de naître.

La 4ème de couverture – Présentation de l’éditeur

Le sexe est parfois une recherche de soi, tout comme l’écriture, et la narratrice du Tétris amoureux se plonge avec énergie dans cette quête, clavier en main. Deux amants principaux – mariés de leur coté –, ainsi que de multiples rencontres éphémères, se croisent dans ce récit en un ballet sexuel et amoureux. Tout en menant cette vie de libertine assumée, la narratrice tente de sonder, non sans humour, le mystère de la sexualité – la sienne et celle de ses partenaires. Un parcours quasi initiatique qui la renvoie à la construction de tout humain : l’enfance. On retrouve avec bonheur le ton franc et précis jusqu’à la pornographie de Marion Favry. Elle poursuit avec Le Tétris amoureux son exploration amoureuse commencée avec S’occuper en t’attendant (Editions La Musardine).

Détails sur Le Tétris amoureux de Marion Favry

Le Tétris amoureux sur Amazon

  • Broché : 158 pages
  • Maison d’édition : La Narrative
  • Édition : 1 (9 avril 2016)

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE