[Article invité : Natasha Lamant, thérapeute de couple et porteuse d’un projet autour de la sexualité sur Ulule. Vous pouvez la retrouver sur sa page Facebook, soutenir son projet sur Ulule ou la contacter par mail à secrets.du.plaisir@gmail.com]

Education périnée C’est sur Facebook que Natasha m’a contacté et j’ai eu immédiatement envie de soutenir à ma façon le projet Sciences de l’intime qu’elle propose sur Ulule. Comme elle travaille autour de du couple et de la sexualité, je lui ai proposé d’écrire un article. Natasha L’amant a eu envie de vous parler d’un sujet encore jamais traité sur le blog : l’éducation du périnée. J’espère que cet article vous donnera envie de la soutenir. Découverte du périnée !

Le périnée, clé d’une vie sexuelle plus épanouie…

La recherche du plaisir dans les relations intimes est plus que jamais à l’ordre du jour. Le périnée, cet élément encore méconnu joue un rôle essentiel sur l’intensité de notre plaisir. En forme de « hamac » occupant un espace-clé entre le sexe et l’anus, le périnée est crucial dans les rapports sexuels. C’est de sa tonicité que dépend en partie l’accès à la jouissance des deux partenaires et notre rapport au plaisir.

Plus le périnée est tonique et plus votre sexualité sera épanouie car cela favorise le contact dans le vagin durant la pénétration. Le fait de mieux sentir le pénis de votre partenaire va décupler vos sensations vaginales. Si vous avez un périnée sans tonus, le vagin enserre moins le sexe de votre partenaire, avec pour conséquences, un manque de sensation pour l’un et l’autre car votre partenaire bénéficie lui aussi de cette forte étreinte des muqueuses qui est un élément clé également de son plaisir. Dès lors qu’on peut éprouver des sensations corporelles agréables, le plaisir est décuplé, et l’orgasme est au rendez-vous !

Lui prêter toute notre attention est primordial…

Le plaisir varie en fonction de nombreux facteurs, à commencer par une connaissance de notre corps. Malheureusement, le périnée est encore mystérieux pour certaines femmes. Ce n’est pas si simple, au vu de notre anatomie qui demande un certain goût pour l’exploration. Une meilleure connaissance de nos parties intimes commence par la prise de conscience.

Eduquer son périnée signifie prendre conscience de son existence

Eduquer son périnée signifie prendre conscience de son existence, le localiser, l’identifier, le sentir et le muscler afin de le rendre tonique. Eduquer son périnée, veux dire lui permettre de prendre sa place naturellement dans votre sexualité et amplifier vos sensations. Chez la plupart des femmes, le périnée est sans vigueur ou traumatisé comme après une naissance, où il devient alors le centre de toutes les attentions, faisant alors l’objet d’une rééducation très précise.

Il est essentiel d’éduquer son périnée dès le plus jeune âge et tout au long de sa vie, car n’oublions pas que notre corps évolue et notre périnée avec ! Le périnée va être mis à rude épreuve tout au long de votre vie et les facteurs qui le fragilisent sont nombreux. Par contre, seule une éducation du périnée va le tonifier.

Quel est l’état de mon périnée ?

Si vous n’avez jamais pris soin de muscler votre périnée, vous avez très peu de chance qu’il soit tonique. De plus, certaines pratiques ou certains moments de sa vie favorisent son relâchement…

  • Chez les fumeuses, les toux à répétition contribuent à distendre le périnée à cause de la pression qui s’exerce sur la région abdominale.
  • Les personnes constipées chroniquement ont un périnée plus propice à être distendu du fait de pousser sans arrêt, ce qui l’abîme et le rend très fragile.
  • Chez les personnes en surpoids, le périnée est très sollicité car il supporte tout le poids de la partie supérieure du corps.  Il en est de même chez les futures mamans, dont le poids du bébé mais aussi l’imprégnation hormonale provoquent son relâchement.
  • Certains sports créent des pressions trop fortes sur les abdominaux, comme le jogging, le trampoline et le tennis qui sont générateur de micro-chocs, et peuvent endommager le périnée.

Comment débuter…

Tout d’abord, il faut apprendre à bien connaitre les muscles qui ont besoin de travailler pour pouvoir les contracter volontairement.

Commencez par situer le périnée en plaçant un doigt à l’entrée du vagin après vous être allongé et lavée les mains. Insérer deux phalanges à l’intérieur et essayer de serre et contracter le muscle qui doit entourer et se serrer autour de votre doigt. Si vous sentez que vous serrez autours du doigt, vous contractez le bon muscle.

Vous pouvez faire également le test du « stop-pipi », qui consiste tout en urinant, d’essayez d’arrêter le jet d’urine puis de la libérer à nouveau, plusieurs fois, jusqu’à ce que vous ayez la vessie vide. Si vous êtes capable d’effectuer ce test aisément, c’est une bonne nouvelle, vous commencez à maitriser votre périnée.

Un indice de la tonicité du périnée sans faire de test est l’apparition de petites fuites urinaires, lors de fou rire ou d’éternuements, ou pendant la gym. Ceci indique que le périnée n’est pas tonique et nécessite une éducation ! Egalement, si quand vous portez un tampon et que vous le perdez un peu, c’est que votre périnée à un manque de tonicité.

Plusieurs solutions s’offrent à vous pour muscler votre périnée, soit vous prenez 5 min par jour pour faire consciemment des exercices de Kegel à déterminer selon les personnes, soit vous portez des smartballs tout en continuant vos activités.

Avec les smartballs (boules de geisha) à l’intérieur du vagin, les muscles périnéaux agissent alors par reflexe, en se contractant automatiquement. Les contractions entrainent, comme pour tout muscle, un renforcement, ainsi que des contractions reflexe du vagin. C’est un excellent exercice pour muscler le périnée et développer les sensations dans le vagin. Il y a beaucoup de modèle sur le marché, et comme chaque périnée est unique, la forme, le poids et la bille devront être déterminé selon votre cas pour un travail bénéfique et durable. La durée que vous allez les porter ainsi que les activités que vous allez faire seront aussi à déterminer.

Attention à ne pas acheter n’importe quoi ! Il faut un produit fiable et testé pour cette partie intime et fragile du corps humain.

Qui suis-je ?

En France aujourd’hui, s’occuper de son périnée reste un sujet méconnu, pourtant, cela va vous aider à avoir plus de plaisir dans votre intimité. Je vous invite à découvrir les potentialités de votre corps afin de stimuler les circuits du plaisir. C’est pour cette raison que j’ai créé le projet Sciences de l’intime, un site que vous pourrez consulter tranquillement, avec des informations sur la sexualité féminine et des réponses aux questions que vous vous posez.

Je suis thérapeute de couple, spécialisée dans l’éducation du périnée et si vous souhaitez avoir des conseils personnalisés, vous pouvez me contacter par mail à secrets.du.plaisir@gmail.com

Afin de mettre en place des projets liés à la sexualité féminine, j’ai lancé un financement participatif afin de créer entre autres une vidéo documentaire sur le périnée grâce à vos dons sur le site http://fr.ulule.com/sciencesdeintime/

Je souhaite conclure par : « votre sexualité est un sujet aussi sensible que concernant… mais ne pas parler de sexualité, c’est ne pas parler de soi ».

3 COMMENTAIRES

  1. Faire travailler son périnée n’est pas réservé aux jeunes mamans ! Toutes les femmes devraient faire 5 minutes d’exercices chaque jour pour se préserver et surtout améliorer les sensations lors d’échanges sexuels. Ce n’est plus un sujet tabou !

  2. Oui, l’entraînement du périnée est essentiel à un fonctionnement sexuel satisfaisant et donc à une sexualité épanouie. Si c’est relativement évident pour les femmes parce qu’elles y sont confrontées après l’accouchement, la musculation du périnée est beaucoup moins connue chez les hommes.

    Avoir un périnée tonique est pourtant capital pour avoir des érections fortes et aussi pour mieux gérer son excitation et son éjaculation. On pourrait dire que l’éducation du périnée est la première chose à entreprendre quand on désire retarder son éjaculation et faire durer le plaisir du coït. J’en parlais dernièrement dans cet article : http://erotic-attitude.com/maitriser-son-ejaculation-grace-aux-muscles-pc/

    Le rapport sexuel ne se résout pas à la pénétration et fait la part belle à tout une palette d’échanges sensuels. Il reste pourtant que le coït offre une expérience privilégiée aux amants. Cela vaut bien un petit effort de musculation !…

  3. Le périnée est une partie de notre corps qu’il faut travailler à chaque étape de sa vie. Ainsi, il y a moins de complications à l’accouchement, il est possible de prévenir l’incontinence et la descente d’organe, et surtout, on a une vie sexuelle plus épanouie !

LAISSER UN COMMENTAIRE