Vous êtes arrivée au point P

7
17925

Les hommes en parlent peu et les femmes se passent l’info en catimini. Pourtant simple d’accès, cette zone est source de plaisir chez l’homme et même d’orgasme chez les initiés. Le lieu est tabou, le plaisir certain et au bout du chemin, la prostate (en rouge sur l’image). Rendez-vous avec l’orgasme prostatique dit aussi orgasme anal !

La prostate

Voyez-vous ce point rouge sur la photo ? Vous venez de localiser la prostate. C’est une glande située entre la vessie, la base du pénis et le rectum. Sous l’effet de l’excitation la prostate gonfle et devient très sensible. Pour atteindre ce lieu et stimuler la prostate de votre chéri, deux chemins s’offrent à vous : le périnée ou l’anus.

Le tabou sur la stimulation anale

Faisons tomber les tabous dès maintenant. Certains hommes pensent qu’aimer cette pratique peut les rendre homosexuel. Non, ce plaisir n’est pas réservé qu’aux hommes qui aiment les hommes et cela ne fera de votre chéri un homo.

Certaines femmes n’aiment pas emprunter ce chemin. Elles le trouvent quelque peu marécageux. Le mieux serait d’y aller et de vous faire votre propre idée.

Pour vous aider à naviguer sans GPS et vous permettre d’avoir une vision plus claire sur la destination, j’ai recueilli pour vous quelques témoignages d’hommes ?

« Mes premières expériences sexuelles ont été avec une femme plus âgée. Elle m’a appris l’amour et a très vitre exploré cette partie de mon anatomie. Je ne me suis donc jamais posé de question. Quand une femme glisse son doigt dans mon cul, j’adore ! André 38 ans. »

« Je n’y ai jamais vraiment été confronté. Je crois que je refuserai qu’une femme me touche les fesses. Stéphane 32 ans. »

« Je n’imagine pas me passer de ce plaisir de peur qu’on me prenne pour un gay. Mon corps est ainsi fait et j’aime les femmes. Alors pour moi il n’y a pas de tabou de ce côté. Ma copine peut s’amuser à mettre son doigt dans mes fesses ! Axel 28 ans. »

« Quand j’en parle avec mes amis, les avis sont partagés. Pour certains il n’est pas question de s’en passer et pour d’autres pas question d’essayer. Pour moi, cela reste occasionnel. Mais quand une femme explore mon point P, je craque. Jason 31 ans »

Comme vous le voyez, les avis sont partagés. Le mieux est d’en discuter avec votre chéri. Et si la destination vous tente,  pourquoi bouder ce plaisir ?

La stimulation de la prostate via le périnée

Profitez d’une fellation ou d’une masturbation pour jouer avec le périnée de votre homme. Avec vos doigts pressez fermement cette zone (La partie qui nous intéresse ici, part des testicules vers l’anus. Vous y êtes ?). Maintenant, faites vibrer vos doigts, caressez ou appuyez à un rythme régulier.

Pendant la pénétration massez le périnée juste derrière les testicules. Le pénis de votre chéri est ainsi plus gonflé et résiste mieux à l’excitation.  Vous pouvez aussi presser le périnée au moment de l’orgasme, celui-ci sera plus intense.

Si votre chéri est un non initié et qu’il ne réagit pas, ne vous arrêtez pas là. Le lieu a besoin d’être amadoué et stimulé avant de devenir une zone érogène.

La stimulation de la prostate par l’anus

Par ce chemin votre homme sera comblé. Prenez garde de ne pas y pénétrer à sec, le lieu est sensible. Il supporte mal les ongles longs et apprécie le lubrifiant ou à défaut la salive.

Une fois fois votre doigt ou tout autre objet lubrifié, profitez d’une fellation ou d’une masturbation pour pénétrer délicatement l’anus de votre chéri. Encore 3 cm et vous y êtes. Vous reconnaîtrez l’endroit grâce au petit renflement de la prostate. Repliez votre doigt vers le nombril pour mieux atteindre le point P et faites le vibrer, zigzaguer, palpez ou massez. Soyez à l’écoute des réactions de votre chéri et assurer vous de bien fréquenter le lieu. Continuez de stimuler son pénis pour ainsi créer une osmose.

Une fois l’orgasme atteint, cessez de stimuler la prostate. Ne sortez pas tout de suite, laissez l’orgasme se terminer et retirer doucement votre doigt. Vous avez atteint la destination.

Souvent tabou ou mal perçu, la prostate est une zone très érogène. Comparée au point G chez la femme, sa stimulation peut mener votre homme à une nouvelle forme d’orgasme. Communiquez, discutez et respectez le désir de l’autre. Si le lieu est interdit ou en devenir, ou si vous n’avez pas envie d’y aller, passez votre chemin et revenez peut-être plus tard.

Qu’avez-vous pensé de cette visite ?

7 COMMENTAIRES

    • Super moi j ai découvert le plaisir anal une fois avec un ami mais j ai eu peur à cause de mes croyances donc je n y est plus touchés jusqu’à ce que je découvre que je pouvais prendre un plaisir tellement fort avec un orgasme aussi fort que je pouvais donner à ma femme et de pouvoir recommencer plusieurs fois que je ne peu plus m en passé.ps..je le fait avec un petit god de 10 cm et du gel.messieurs plus besoin des femmes

  1. On peut aimer les femmes exploratrices sans pour autant avoir des désirs homosexuels refoulés. Si le plaisir féminin est aussi varié que multiple, le plaisir masculin ne se résume pas à la stimulation du gland. Qu’on se le dise, mesdames !

  2. On peut aimer les femmes exploratrices sans pour autant avoir des désirs homosexuels refoulés. Si le plaisir féminin est aussi varié que multiple, le plaisir masculin ne se résume pas à la stimulation du gland. Qu’on se le dise, mesdames !

  3. Qu’est ce qu’on s’en fout du genre , de sa sexualité , de son sexe , de son cul …. Le plaisir est là , on le prend et pour ceux qui s’y refusent … Refoulez , oui car c’est eux qui refoulent…

  4. Hélas, il est vrai que le massage de la prostate reste encore et toujours un grand tabou chez les hommes.
    Par peur des idées reçues ou autre.
    Quel plaisir d’avoir un orgasme prostatique avec un bon stimulateur.
    Beaucoup trop d’hommes passent à côté du plaisir procuré par le massage de la prostate et les orgasmes illimités qu’il provoque.
    J’essaie de décrire au mieux les sensations de l’orgasme sur cette page: L’orgasme prostatique

LAISSER UN COMMENTAIRE